L’impact du COVID 19 et sa prévalence sur les VSBG chez les réfugiés et migrant(e)s

Sonke Menengage Logos

Historique

Sonke gender justice est une organisation à but non lucratif et none partisane, basée en Afrique du Sud, mais qui travaille à l’échelle mondiale. Fondée en 2006, Sonke a établi une présence croissante sur le continent africain et joue un rôle actif à l’échelle internationale. Travail de Sonke consiste de créer le changement nécessaire afin que les hommes, femmes, jeunes et enfants jouissent de relations équitables, saines et heureuses qui contribuent au développement des sociétés justes et démocratiques. L’organisation poursuit ces objectives dans toute l’Afrique australe en utilisant un cadre relatif aux droits de l’homme afin de renforcer les capacités des gouvernements, organisations de la société civile et des citoyens afin de parvenir à l’égalité de genre, prévenir les violences basées sur le genre (VGB) et à réduire la propagation du VIH et l’impact du SIDA. La vision de l’organisation est un monde dans lequel les hommes, femmes et enfants peuvent jouir de relations équitables, saines et heureuses qui contribuent au développement des sociétés justes et démocratiques. Sonke travaille également à travers le continent Africain pour renforcer les capacités des gouvernements, de la société civile et des citoyens pour promouvoir l’égalité de genre, prévenir la violence domestique et sexuelle, et à réduire la propagation et l’impact du VIH/SIDA

Sonke est également le président du conseil d’administration du réseau MenEngage Afrique (MEA), l’un des réseaux régionaux du réseau mondiale MenEngage, qui est un réseau d’organisations et des membres de la société civile formé en 2006 dans le but de travailler en partenariat pour promouvoir l’engagement des hommes et des garçons dans la réalisation de l’égalité de genre, prévention du VIH, promotion des droits de l’homme et la réduction de la violence à tous les niveaux à travers le continent, y compris mettre en cause des barrières structurelle qui renforce des inégalités basée sur le genre. Les membres de MenEngage Afrique (MEA) sont composés d’organisations de la société civile venant de plusieurs axes comme des droits des femmes, VIH/SIDA, droits des LGBTQIA +, jeunesse, protection des enfants, réfugiés et les migrants, ainsi que les regroupements de promotion de la justice sociale.

Contexte

Depuis novembre 2019, le monde a été profondément touché par une pandémie mondiale causée par le virus COVID 19. En Outre des menaces existantes pour la santé publique, les perturbations économiques et sociales causées par ce virus menacent les moyens de subsistance à long terme et le bien-être de millions de personnes.

Alors que plusieurs gouvernements à travers le monde et le continent africain ont mis en place des mesures barrières pour répondre aux menaces posées par cette pandémie, de nombreuses interventions se sont concentrées sur les citoyens nationaux en excluons d’autres groupes vulnérables tels que les réfugiés et les migrants. Cependant que la plupart des réfugiés et migrant(e)s subissent des mêmes menaces sanitaires du COVID-19 comme les populations des pays d’accueil, des circonstances telles que les mauvaises conditions de vie souvent vivant dans des espaces surpeuplés, les défis liés à la documentation, les possibilités d’emploi limitées, l’accès insuffisant à la nourriture, à l’eau, à l’assainissement et à d’autres services de base peuvent les rendre plus vulnérables. De nombreux réfugiés et migrant(e)s présentent des vulnérabilités spécifiques, car ils sont souvent exclus des programmes nationaux de promotion de la santé, prévention des maladies, traitement et soins base, mais aussi des programmes de protection financière pour la santé et les services sociaux, en particulier pendant cette pandémie.

Ces exclusions rendent difficile les tâches de détection, dépistage, diagnostic, indentification des contacts et la prise en charge des cases COVID-19 au milieu des réfugiés et les migrant (e)s difficile, ce qui augmente le risque d’épidémies au sein de cette population vulnérable, et cette propagation ne peut quelquefois pas être contrôlée ou même activement dissimulée. Aussi l’accès limité au services judicaire et de protection prévu par les lois tend à créer des conditions où les communautés de migrants et de réfugiés sont vulnérables à la violence sexuelle basée sur le genre (VSBG). Les VSBG inclussent des actes ou menaces qui infligent des dommages physiques, mentaux, sexuels, souffrances, ou encore des privations de liberté en se basant sur le concept genre. Les femmes et les filles sont plus souvent les victimes de ces violences que leurs homologues masculins.

Sonke Gender Justice en tant que président du conseil d’administration de MEA organise un webinaire avec le thème « L’impact du COVID 19 et sa prévalence sur les VSBG chez les réfugiés et migrant(e)s ». L’organisation s’inspirera de sa vaste expérience de travail avec les réfugiés et les migrant (e)s à travers son projet de promotion de santé et des droits des réfugiés and migrant(e)s au sein de son département d’éducation et de la mobilisation communautaires pour partager ses réflexions par l’entremise de l’examinassions de son étude de cas de l’Afrique du Sud. D’autres conférencier(è)s seront invités afin de partager leurs expériences au niveau continentale.

Langue et format

Le webinaire sera modéré en Français.

Modérateur/trice

Ce webinaire sera Co -modérer par les modérateurs ci -après

Micheline Muzaneza Micheline Minani Muzaneza : Détiens un master en genre, paix et sécurité, elle a rejoint Sonke en 2010, ou elle a occupé la position de coordinatrice du Project ‘’ la santé et le droit des refugies. Actuellement elle est la chargée des programmes régionale de MenEngageAfrica en matières des formations. Micheline est qualifiée pour faire le dépistage du VIH/SIDA, elle est experte en Genre, Conflit et Migration. Elle traductrice assermenter avec la cour suprême de l’Afrique du sud.
Saint Expedit Lhamann Ondzongo Saint Expedit Ondzongo, a rejoint Sonke Gender Justice en Juliet 2010 et depuis a occuper plusieurs rôle au sien de l’organisation il est aussi expert en genre et en conflit et en droits des réfugiés. Il est responsable de la zone francophone pour le projet avec Concern worldwide dans 22 pays et parle couramment 6 langues différentes.

Les conférencier(è)s

Des conférencier(è)s invités sont les hommes et femmes ayant des connaissances et expertises sur le sujet. Ils viennent des institutions telles que le HCR, Visions santé, les organisations partenaires, et les leaders communautaires des refugies et migrant(e)s.

Leader Kanyiki Ngooyi Leader Kanyiki Ngooyi est un leader communautaire au sien des réfugiés vivants au Cap, en Afrique du Sud de depuis 2007. Originaire de la RDC, il est diplômé en sciences infirmières et aussi en d’autres études y compris la Psychologie et la communication. Il a reçu des prix dans son parcours récent, dont le prix de prévention du VIH de l’AVAC 2011 et le prix 2007 RDC pour la paix et le développement.

Il parlera sur : Les expériences des réfugiés, des demandeurs d’asile et des migrants pendant la pandémie de COVID-19 en milieu urbain et étude de case de l’Afrique du Sud.

Anon Managa Alain est l’actuelle directeur exécutif de l’ONG Congolaise dénommer vision santé. Originaire du Congo Brazzaville, Managa Alain est un Psychologue qualifier de l’université Marien Ngouabi. En sa capaciter comme fondateur de l’ONG vision santé il a été plusieurs fois conférencier dans des conférences sur le continent Africain et travaille étroitement avec les agences des nation unis dans son pays.

Il parlera sur : Comment le COVID-19 et les VSBG affectent psychologiquement les réfugiés, vivant dans les camps et zone urbaine.

Laura Buffoni Laura Buffoni : Laura Buffoni est diplômée de summa cum Laude en sciences politiques/ économie internationale à l’Université de Gênes, en Italie. Elle est titulaire d’un doctorat en sociologie du développement de l’Université de Pisa, pour lequel elle a mené des recherches qualitatives en Italie, au Royaume-Uni et au Soudan pour une thèse finale sur la pauvreté et la mondialisation. Auteure des multiples publications, après plusieurs années de travail social et de recherche, Laura s’est installée dans le monde de la carrière internationale humanitaire et a travaillé avec le HCR, l’OIT, l’UNICEF, l’agence Italienne de développement et a consulté plusieurs ONG. Avec le HCR, Laura a travaillé dans le domaine de la protection communautaire, moyens de subsistance et l’inclusion économique en Éthiopie, Yémen, Sénégal et en Afrique de l’Ouest, au Soudan, Jordanie et au Kenya/Afrique de l’Est, et actuellement en Afrique australe. Ses domaines spécialisation sont la protection des réfugiés et les actions communautaires, la protection contre les violences basées sur le genre, l’intégration du genre et l’égalité dans les programmes et la protection de l’enfance, les normes sociales basée sur le genre qui affectent la participation et créent des inégalités.

Elle parlera sur : La prévention et l’intervention, les activités du HCR afin de relever les défis du COVID-19 et du VSBG dans la région de la SADEC le contexte urbain et camps.

Linda Kavira Linda Kavira est la coordinatrice MenEngage Africa ( MAE), l’un des réseaux régionaux du réseau mondiale MenEngage, qui est un réseau d’organisations et des membres de la société civile formé en 2006 dans le but de travailler en partenariat pour promouvoir l’engagement des hommes et des garçons dans la réalisation de l’égalité de genre, prévention du VIH, promotion des droits de l’homme et la réduction de la violence à tous les niveaux à travers le continent, y compris mettre en cause des barrières structurelle qui renforce des inégalités basée sur le genre. Elle est basée à Goma, Democratic République du Congo

Elle parlera sur : L’impact du COVID-19 sur l’accès à l’aide économique et à l’aide sociale.

Participant(e)s

Les participants au webinaire seront des partenaires de MEA, les leaders communautaires des refugies et migrant (e)s, les membres du personnel intéressés des agences des Nations Unies et de toute personne intéressée par le sujet. En outre, le webinaire sera par zoom, donc les participant (e) s devront avoir accès à Internet et le comité d’organisation partagera les détails du zoom dès que cela sera disponible pour tous les participant(e)s.

Date et heure

La date du webinaire est prévue pour Mardi le 23juin 2020. Il est prévu que le webinaire se tiendra pendant deux heures et demie de 10 :00 – 12 :30 heures de l’Afrique du Sud.

Langue et Format

Le séminaire en ligne sera en Français.

Les personnes à contacter :

Themes

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Scroll to Top

Join our mailing list

Receive social justice news and views from Sonke Gender Justice in your mailbox!